Famille de Carbuccia

Estella - Los Arcos

Pélerinage à Saint Jacques de Compostelle

dimanche 6 février 2005 par Cyrille

Le 6 février 2005 : En quittant Estella, la tête me tournait. J’avançai à pas lents pour réguler et apaiser l’organisme et attiser doucement le feu intérieur.

Une rigole drainait les impuretés de la route. La route passait au milieu des champs de vignes.

Sur la gauche se dresse le monastère de Santa Maria la Real d’Irache. Saint Vérémundo y ouvrit un hôpital en 1050 pour guérir les maux du corps, une université y fut créée en 1569 pour soigner ceux de l’intelligence.

Depuis des siècles au bord du chemin les pèlerins peuvent à volonté s’abreuver à une belle fontaine d’eau et à une autre d’un bon vin « pour arriver à Santiago avec force et .vitalité ». Les hideux distributeurs de colas et jus chimiques ne doublèrent que récemment les fontaines d’eau fraîche et pure du chemin.

Les boutiques sont intégrées dans les vieilles demeures et n’affichent pas de façades aux couleurs criardes.

On appelle fuente de los moros une fontaine gothique dont l’architecture ne doit pas plus son inspiration aux envahisseurs arabes que la mosquée de Cordoue qui fut un temple aérien ou l’arc de ceintre connu dans les Pyrénées avant le IXe siècle.

Los Arcos où j’arrivai au coucher du soleil est appelée la Ville des Juifs car elle accueillit pendant quelques années une partie des Israélites restés fidèles à leur religion et dont l’expulsion, si cruelle fut-elle, préserva l’Espagne de sa guerre de religion.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 71656

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSJean-Luc de Carbuccia sur le chemin de Compostelle   ?

Creative Commons License