Famille de Carbuccia

Durfort-Lacapelette - Moissac

Pélerinage à Saint Jacques de Compostelle

samedi 1er janvier 2005 par Cyrille

1er janvier 2005 : Le mot hasard vient du sémitique jeu de dés, le chiffre qui sort totalise toujours 7 avec celui qui est caché. Le hasard est la face émergé de l’iceberg, la roche du jardin zen qui évoque la totalité invisible.

Le hasard cette semaine m’avait fait gagner 5 km à Saint-Jéry et en perdre 3 en regagnant Durfort éloigné de ma maison d’hôte. Les devoirs de la ville m’appelant à Paris en début de semaine je ne pouvais prendre le train ces jours-ci qu’à Moissac, où je devais revenir, devoir accompli.

Parti à 6h30 j’arrivai à l’entrée de Moissac vers 10h après avoir parcouru 13 km sur les D.16 et 957. Au centre ville une jeune femme à qui je demandai la direction de la gare, dit que « c’était encore loin » et ordonna à son mari de m’y conduire en voiture.

Ne pouvant résister à sa détermination, je fis pour la 1ère fois du stop pendant 700 mètres. Je pense que Saint-Jacques ne me tiendra pas rigueur de m’être soumis à la belle tradition d’entraide sur la route de ce jeune ménage d’origine berbère.


Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 71281

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSJean-Luc de Carbuccia sur le chemin de Compostelle   ?

Creative Commons License