Famille de Carbuccia

De Aubrac à Saint-Chély-d’Aubrac

Pélerinage à Saint Jacques de Compostelle

dimanche 19 décembre 2004 par Cyrille

Dimanche 19 décembre 2004 : Le GR 65 étant boueux nous dévalons les 8 km de la D 533, jusqu’à Saint-Chély. Le climat et la végétation du plateau d’Aubrac à une altitude de 1.200 à 1.300 mètres est semblable à celui des Alpes plus élevé 1.000 mètres. Pendant les 90 minutes de descente la végétation et l’air s’adoucit. L’eau suinte et s’écoule par tous les pores des côtes de la route. Le flot d’un torrent, divisé en deux jets par une roche, se retrouve dans l’écume du borald [1] de Saint-Chély.

Un gong au loin rythme le souffle du torrent ; soudain je perçois la cloche de l’église de Saint-Chély qui appelle les fidèles à toute volée. Nous logeons au gîte municipal où tout pèlerin entre à toute heure et en toutes saisons.

Je passe un moment à panser soigneusement mes pieds et sécher au feu de la cheminée mes souliers humides. Aucun des plus infimes détails n’est dispensé au pèlerin.

Au pied du gîte municipal se trouve le Relais-Saint-Jacques, seul bar du village qui, allant définitivement fermer, il y a 3 ans, fut repris par un chef d’entreprise belge à la retraite tombé amoureux du chemin.

Michel Lefebvre voue ses vieux jours et dépense son énergie à préparer un repas en toutes saisons pour les pèlerins, leur donner une soupe chaude lorsqu’ils arrivent transis et, les loger dans des chambres d’hôtes, durant les grands passages. Il trouve sa joie et sa récompense à parler avec eux du chemin.

[1] terme générique désignant les ruisseaux descendants de l’Aubrac


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 73146

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSJean-Luc de Carbuccia sur le chemin de Compostelle   ?

Creative Commons License