Famille de Carbuccia

Arzacq-Arraziguet - Arthez-de-Béarn

Pélerinage à Saint Jacques de Compostelle

mardi 11 janvier 2005 par Cyrille

Journée du 11 janvier 2005 : Parti vers 9h. d’Arzacq sur la D.946, la chaleur m’échauffait le dos et stimulait la marche. Le spectacle était grandiose. Par-delà les plaines du Pau et d’Oloron, la ligne grise des Pyrénées donnait à la scène une immense profondeur. Des bâtisses nichées dans les vallées et postées dans les hauteurs se répartissaient harmonieusement parmi les champs, bosquets et bois d’une terre fécondée et maîtrisée.

Je passai les ruisseaux Luz de France, puis Luz de Béarn. L’élevage de chevaux et de poneys se maintenait. Celui de canards et d’oies trouvait dans la région une clientèle fidèle, résistant aux importations étrangères de Rungis.

A mi-chemin je fus captivé par le village de Morlanne et la paix qui y régnait. La patronne m’ouvrit son auberge, qui était fermée, et m’offrit une soupe fumante et une salade craquante.

Quand il commença à s’évanouir je m’interrogeai sur le bien-être qui m’avait envahi. En reprenant la marche vers le soleil, dans le pas je retrouvai la voie, la vérité et la vie. J’arrivai à Arthez au coucher de l’astre et le pâtissier-boulanger, qui héberge pour un prix modique des pèlerins dans une belle villa, m’offrit un gâteau, avant de me montrer la chapelle de Laubin. Cette ancienne commanderie de Malte, qui échappa aux destructions huguenotes et révolutionnaires, garde le souvenir de la puissance de l’Ordre.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 73146

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSJean-Luc de Carbuccia sur le chemin de Compostelle   ?

Creative Commons License