Famille de Carbuccia

Description du site

Site de la famille de Carbuccia

Articles les plus récents


Eauze - Nogaro

Pélerinage à Saint Jacques de Compostelle
samedi 8 janvier 2005 par Cyrille
Journée du 8 janvier 2005 : Parti à 8h30, les 18 km s’annonçaient faciles. Le feu prenait à l’est et réchauffait la terre. Après quelques kilomètres les jambes faiblirent et l’engourdissement paralysa la réflexion et l’observation. Je fis une halte à mi-chemin dans un bar-restaurant ou une jeune berbère, (...) > suite


Condom - Eauze

Pélerinage à Saint Jacques de Compostelle
vendredi 7 janvier 2005 par Cyrille
Journée du 7 janvier 2005 : Dans le car qui m’amenait de la gare d’Agen, où j’étais revenu de Paris à Condom un fils d’agriculteur me disait que la vente des récoltes avaient encore diminué l’année dernière de 12%. Les subventions ne compensent pas la concurrence des importations des pays à salaires et (...) > suite


Durfort-Lacapelette - Moissac

Pélerinage à Saint Jacques de Compostelle
samedi 1er janvier 2005 par Cyrille
1er janvier 2005 : Le mot hasard vient du sémitique jeu de dés, le chiffre qui sort totalise toujours 7 avec celui qui est caché. Le hasard est la face émergé de l’iceberg, la roche du jardin zen qui évoque la totalité invisible. Le hasard cette semaine m’avait fait gagner 5 km à Saint-Jéry et en (...) > suite


Lascanes à Durfort-Lacapelette

Pélerinage à Saint Jacques de Compostelle
vendredi 31 décembre 2004 par Cyrille
Journée du 31 décembre 2004 : Parti de Lascabanes à 8h j’arrivai vers 15h à Durfort-Lacapelette après 25 km de marche. Ma logeuse voyant mon petit sac à dos, où se trouvait tout mon équipement, me demanda à laquelle des deux entreprises qui transportaient d’étape en étape les bagages de certains (...) > suite


Cahors - Lascabanes

Pélerinage à Saint Jacques de Compostelle
jeudi 30 décembre 2004 par Cyrille
Journée du 30 décembre 2004 : Je quittai à 8h le foyer des jeunes travailleurs endormis. Des nuages roses se reflétaient dans l’eau calme du Lot. Mes poumons brûlaient sur la N 20 de Toulouse jusqu’à la D7 menant à Lascabanes. Je n’éprouvais plus de tentation d’auto-stop. L’absurdité de cette marche me (...) > suite


Vers - Cahors

Plerinage Saint Jacques de Compostelle
mercredi 29 décembre 2004 par Cyrille
Journée du 29 décembre 2004 : Mon hôte me déposa vers 9h. à Vers sur la D.653, soit 5 km après Saint-Géry où il m’avait hébergé. Je n’étais qu’à 14 km des portes de Cahors. Descendre d’une voiture pour continuer à pied sur une route inconnue provoque une certaine anxiété. La route étroite m’obligeait à (...) > suite


Cajarc - Saint-Jéry

Pélerinage à Saint Jacques de Compostelle
mardi 28 décembre 2004 par Cyrille
Journée du 28 décembre 2004 : Parti de Carjac à 8h par la D.662 j’arrivai d’une traite à 16h.à Saint-Jéry. La lassitude morale devint plus prenante que celle des jambes. Durant ces 31,14 km je m’efforçai de ne pas compter ceux passés et ceux à venir, mais de vivre la plénitude de l’instant. Sans attente, (...) > suite


De Saint-Chély-d’Aubrac à Espalion

Pélerinage à Saint Jacques de Compostelle
lundi 20 décembre 2004 par Cyrille
Journée du 20 decembre 2004 : Nous prenons à 8 heure la route départementale. En haut de la vallée, le ciel s’illumine et les nuages s’enflamment, quand les lumières de Saint-Chély brillent encore dans l’ombre de la vallée. Au col, une frange grise et blanche de montagnes et de nuages bordent la voûte (...) > suite


De Aubrac à Saint-Chély-d’Aubrac

Pélerinage à Saint Jacques de Compostelle
dimanche 19 décembre 2004 par Cyrille
Dimanche 19 décembre 2004 : Le GR 65 étant boueux nous dévalons les 8 km de la D 533, jusqu’à Saint-Chély. Le climat et la végétation du plateau d’Aubrac à une altitude de 1.200 à 1.300 mètres est semblable à celui des Alpes plus élevé 1.000 mètres. Pendant les 90 minutes de descente la végétation et l’air (...) > suite


De Nasbinals à Aubrac

Pélerinage à Saint Jacques de Compostelle
samedi 18 décembre 2004 par Cyrille
Journée du 18 décembre 2004 : Nous quittons Nasbinals à 8h30. Il a neigé. Une fine barre de lumière soulève les masses sombres de la nuit. Les murettes de pierre qui encadrent le chemin commencent à dorer. Un tapis blanc immaculé scintillant d’éclats d’argent est tendu sous nos pas. Suivant les poteaux (...) > suite

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 71281

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

     RSS fr   ?

Creative Commons License